Les Sutherland #1 – Captive de ses passions – Mary Wine

Un résumé des plus tentants. Une plume que j’apprécie beaucoup. Une époque que me fascine toujours autant. Bah oui… Quand il s’agit de guerriers Highlanders je ne dis jamais non. Mais parfois il arrive que la magie n’opère pas totalement…

Alors commençons par l’histoire. L’intrigue en elle-même est menée avec une certaine adresse. Cependant, l’autrice a privilégié le côté romance avec beaucoup de scène de sexe au détriment du côté complot/action. D’ordinaire cela ne me dérange pas. De plus la romance ici est touchante et électrisante. Mais là pour le coup, j’aurai voulu l’inverse pour avoir plus d’authenticité.

Que dire des personnages ? Tous sans exception sont très intéressants et vont vous surprendre à bien des égards.

Un duo haut en couleur qui va vous prendre au dépourvu. Une héroïne qui m’a plu pour son impertinence et sa bravoure face à la gente masculine. Mais d’un autre côté, elle m’a quelque peu agacée par ses états d’âme envers notre héros. Et parlons en de notre redoutable guerrier. Je dois bien reconnaître qu’il va en plaire à plus d’une par son côté brut de coffrage, sa loyauté et sa ténacité.

Quand aux autres ? Et bien certains sortent du lot. Tandis que d’autres vont vous faire perdre patience. Cependant, certains d’entre eux ont comme nos héros interviennent dans l’histoire. Dans un sens cela nous permet de mieux comprendre certaines parts d’ombre. Mais dans un autre, j’ai trouvé cela de trop.

En bref… Même si j’ai apprécié ma lecture, que les personnages soient réussis et attachants, que la trame tienne la route, que la plume de Mary Wine soit toujours autant addictive et que les émotions vives soient bien présentes. S’agissant d’une romance historique à l’époque des Highlanders, j’aurai voulu un peu plus d’action. Mais cela reste toute même une belle histoire qui est à découvrir aux amatrices de ce genre...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.