Rédemption d’un Ange Déchu #1 – Obsession charnelle – Blanche Monah

Un univers qui m’avait séduite dès ma première rencontre livresque. Du coup j’ai été curieuse de savoir ce que l’auteure allait nous réserver avec sa dernière Dark Romance. Et j’avoue que si « La Cage dorée » fut une lecture aussi bien déstabilisante qu’incroyable, son nouveau roman est dans la même lignée…

Un premier opus à la fois dérangeant et troublant

Alors avant toute chose, il me faut vous prévenir que ce livre n’est pas à mettre entre de mauvaises mains. En effet, ce livre comporte des scènes extrêmement explicites qui peuvent choquer. Alors âmes sensibles s’abstenir.
Des livres de genre j’en ai lu un bon paquet mais avec un héros de cet acabit jamais. Préparez-vous chers amis lecteurs à faire la connaissance d’un être doté d’une perversion narcissique le plus méprisable qu’il puisse exister. Arial de Vecchio. Si je devais définir ce mec en un seul mot ça serait : ABJECT. Il ne pense qu’à sa petit personne et excusez-moi du terme il n’en a absolument rien à foutre des autres.
Au début de ma lecture, je me suis même demandée à plusieurs reprises mais pourquoi l’auteure aavit décidé de créer ce type. Mais par la suite je me suis dit qu’il y avait bien une raison… En réalité, si d’un côté on découvre ses pensées les plus sombres et les plus perfides ainsi que ces multiples excès. En parallèle il nous dévoile une autre facette de sa personnalité : sa solitude, de son mal être mais également de ses peurs. Surtout depuis l’arrivée de cette jeune oie blanche qui va fracasser son petit monde d’une manière inattendue…

Cependant…

Bien que la plume de l’auteur soit toujours palpitante et addictive… bien qu’elle ait su faire preuve d’originalité par sa trame… bien qu’elle ait faillit me rendre dingue… bien qu’elle ait su me tenir en haleine… bien que la vivacité des émotions et la profondeur des sentiments soient retranscrites avec habilité… bien que la personnalité de notre anti-héros face à sa innocente et jeune proie évolue dans le bon senscertains aspects m’ont quelque peu « contrariée ».
D’ordinaire je suis une lectrice qui a une nette préférence pour des lectures sans temps morts. Mais ici, les évènements s’enchaînent bien trop intensément et j’aurai voulu une pause de temps en temps. Ensuite, les scènes de sexe priment sur la Dark Romance elle même… bien qu’elles soient ardentes, elles sont pour ma part un peu trop nombreuses. Vers la fin, cela ait devenu lassant. Et enfin, nos deux protagonistesL’un est excessivement trop abrupt tandis que l’autre est excessivement trop passive.

En bref

Un début qui s’annonce prometteur même si je ressors de ma lecture avec une certaine frustration et cette impression d’être rester sur ma faim. Je n’ai pas pu découvrir où Blanche Monah a voulu en venir. Je n’ai pas réussi à percer à jour l’héroïne. Et beaucoup de zones d’ombre concernant le passé d’Arial restent toujours sans réponse. Et pourtant curieusement je veux savoir ce que l’auteur va nous réserver dans la suite à venir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s