(Se) Pardonner pour aimer (The Past #4) d’Eva C. Kerlayn

The-past-4-se-pardonner-pour-aimer-eva-c-kerlayn-mpdl

Dire qu’il me tardait de lire ce quatrième opus est un pur euphémisme. Dès que je l’ai eu dans ma liseuse, je me suis coupée de tout pour le lire. Ma nuit fut courte et très mouvementée émotionnellement parlant. Mais pour rien au monde je n’échangerais chaque moment passé auprès de cet improbable duo…

Avant d’aller plus loin je tiens à préciser que bien qu’il s’agisse d’une suite, cette histoire peut être lue indépendamment des autres. Cependant pour mieux comprendre la dynamique et l’animosité entre nos deux héros et apprécier à sa juste valeur leur histoire, je vous conseille tout de même de lire les précédents opus.

Mais revenons à nos deux héros, Erwan & Karim. Un incroyable duo qui ont pris un malin plaisir à m’en faire voir de toutes les couleurs et qui ont bien faillit me rendre complètement. Mais qui m’ont séduite de la meilleure façon qui soit. Tant par leurs souffrances, leurs vécus, leurs choix d’avenir et la profondeur de leurs sentiments. Deux victimes collatérales cachant de lourds secrets qui rejoignent désormais ma longue liste des bookboyfriends préférés…

Il est vrai qu’ils ont toujours partagé une relation pour le moins des plus étranges se basant sur des insultes, des piques, des blagues douteuses et parfois quelques trêves. Et pourtant depuis leur retour d’Irlande, la dynamique en eux a en quelque sorte changé. Ils ont en quelque sorte tissé un lien fragile qui va complètement changer la donne…

Depuis cette petite fissure que j’ai vu dans le comportement d’Erwan dans le précédent opus, j’étais persuadée que sous cette image invivable se cachait un tout autre Erwan. Et je suis heureuse de vous confirmer que je ne m’étais pas trompée. Ce qu’il faut savoir c’est qu’en réalité cette âme brisée et traumatisée se sent affreusement seule et incomprise. Un jeune homme paumé qui pense être un fardeau pour sa famille de coeur, ne pas mériter de connaître le bonheur et être destiné à rester seul avec tous ses démons intérieurs.

Il faut dire que depuis ce terrible évènement qui a choqué la terre entière et anéanti sa vie à jamais, il a été endoctriné en cachette avec des opinions haineuses et malheureusement on lui a également volé son libre abrite. Et il en subit encore les conséquences. Bien que je n’excuse pas son comportement, je comprends mieux pourquoi il a agit ainsi. En découvrant ce qu’il vit au quotidien, cette haine qui le consume petit à petit et la façon dont il le dissimule à la perfection m’a littéralement brisé le coeur. 

Et l’arrivée de Karim dans la colocation n’a arrangé en rien son état psychologique. Mais ce qu’il n’avait pas prévu c’est d’être submergé par un torrent d’émotions qui sont à l’opposé de ce qu’il a toujours connu et qu’il n’arrive pas à maîtriser pour celui qu’il maltraite depuis leur rencontre. Celui qui ironiquement ne le juge pas, l’écoute, a su faire preuve d’une grande patience, a toujours été présent pour lui, a un effet apaisant sur lui, saura le rassurer et parvient à chaque fois à ramener son esprit dans la réalité…

Et parlons-en justement de celui qui a été le seul à percer à jour le vrai Erwan. Cette âme avenante et marrant cache également des secrets et vit avec une grande culpabilité. Lui aussi a perdu plusieurs membres de sa famille lors d’un attentat. Sauf qu’à la différence d’Erwan, lui et sa famille subissent toujours les préjugés des autres à cause d’une idéologie. Et  ce n’est pas pour autant qu’ils sont devenus des haineux. Mais ce qu’il n’avait pas vu venir c’est de découvrir cette facette de ce gosse qui l’agace et met ses nerfs à rude épreuve qui le touche à un point inimaginable.

Ils ne peuvent se voir en peinture et sont conscients qu’ils foncent droit dans le mur. Cependant cette relation chaotique va prendre un tournant radical. L’un va découvrir que tout le monde commet des erreurs et que le plus important c’est de les reconnaître et les réparer. Alors que l’autre que cela ne sert à rien de vivre dans le passé et que ce n’est pas parce qu’il a été lâche une fois que les évènements se répèteront à nouveaux. Ce n’est pas tout ! Ils vont également s’apercevoir que le destin va leur offrir un chemin différent de ce qu’ils avaient imaginé, que des liens invisibles d’une grande puissance les rattachent l’un à l’autre et qu’il faut savoir s’aimer soi-même et se pardonner, si l’on veut que les autres nous aiment… 

En bref… Comme vous l’aurez certainement compris ce quatrième opus est un véritable coup de foudre livresque. Des thèmes forts et sensibles de notre société qui sont abordés avec un naturel désarmant. Tels que l’endoctrinement familial, les préjugés raciaux, les comportements haineux, les TSPT, la rédemption ou encore la tolérance. Des personnages subliment étoffés. Des émotions vives qui sont parfaitement dépeintes. Des secrets. Des rebondissements. Et de l’amour sous toutes ses formes. C’est tout ce qu’il me faut pour passer un inoubliable moment. « (Se) Pardonner pour aimer » est un poignant récit d’une beauté brute qui vous ébranlera à tous les niveaux, qui marquera vos esprits, qui laisse un magnifique message d’espoir, qui aura une place de choix dans ma bibliothèque papier et qui est bien évidemment à découvrir…

the_past_tome_4_se_pardonner_pour_aimer-4946377-121-198

the-past-tome-2-le-chemin-de-la-redemption-1398687-121-198 the_past_tome_3_escapade_en_irlande-1471900-121-198

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.