Tout est une question de choix #2 – Atteindre ce que l’on est – Ness Ivanek

À peine le premier opus terminé que j’ai entamé la lecture du second opus dans la foulée. Pourquoi ? Je m’étais tellement attachée aux héros qu’il me fallait savoir ce qu’il allait advenir de cet atypique duo

Ness Ivanek rejoint d’office ma liste des auteurs préférés

Avec sa prose qui est toujours exceptionnelle et dont je ne m’en lasse pas, elle nous offre une suite logique des choses. En effet, elle nous dépeint cette étape primordiale de la vie des ces jeunes adultes. Ce moment où il s’agit d’accepter cette dure vérité que l’on refuse et qui fait un mal de fou. Et qu’il faut malgré tout faire des choix pour aller de l’avant. Et Ness Ivanek le fait avec une justesse désarmante. C’est époustouflant ! Des émotions brutes et des sentiments légitimes qui sont retranscrites avec une grande adresse. Un ton percutant vibrant. Un rythme transcendant où l’on accroche dès le début, où l’on vibre au plus haut point et où l’on ne voit pas le temps passé. Et quand arrive la fin c’est l’euphorie la plus totale.

Des personnages une fois de plus convaincants

Vince et Tony tiendront désormais une place spéciale dans mon cœur. L’un comme l’autre ont changé et évolué dans le bon sens et ont gagné en maturité. Voir leurs blessures, leurs faiblesses, leurs doutes ainsi que leurs peurs ne m’ont pas laissée indifférente. Cependant à certains moments, ils ont tout de même réussis à me rendre dingue. Mais une chose est indéniable c’est que quelles que soient les circonstances, ces deux-là s’aiment d’un amour absolu. Ils vont devoir faire face à beaucoup de heurts avant d’être à nouveau réunis…
Quand aux autres personnages ? Eux aussi, ils ont répondu à toutes mes attentes. Un groupe d’amis qui répondra toujours présent à n’importe quel moment et qui sera de bons conseils. Une petite nouvelle fait son entrée. Tia. Un petit bout de femme délirante. Mais la grande surprise vient des parents de Vince. Oh oui, je dois bien le reconnaître qu’ils m’ont pris au dépourvu.

En bref

Ness Ivanek clôture comme il se doit cette sublime et bouleversante duologie. Wow… Vince m’a épatée par son courage et son audace. Quand à Tony, il est ce qu’il est et pourtant il a su me prouver malgré ses nombreux défauts (oh oui la liste est hyper longue) qu’il est un homme imparfaitement parfait. Enfin, je terminerai avec une Mention Spéciale pour l’épilogue que j’ai trouvé tout simplement MA-GNI-FI-QUE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s