Frigid #2 – À demi-mot – Jennifer L. Armentrout

Moi qui m’attendais à lire une histoire toute en légèreté avec beaucoup de fou rire, quelle ne fut pas ma surprise qu’en découvrant que finalement ce fut tout autre chose…

Une lecture qui m’a prise au dépourvu

Avec une plume précise, prenante et frappante, Jennifer L. Armentrout nous offre bien plus qu’une simple histoire ayant pour thème « Ennemis Romance ». En effet, elle nous met face à une toute autre réalité. Une réalité qui est assez tabou et qui touche de plus en plus les étudiants. Des jeunes adultes qui pensent qu’ils peuvent gérer la situation mais qui au fond deux refusent de faire face à ces troubles pathologiques.
Ce qui m’a également plu, c’est que Mme Armentrout met également en avant le fait que l’entourage de ces étudiants qui préfèrent fermer les yeux au lieu d’affronter cette vérité. Mais même si nous sommes tous humains, il suffit d’un malencontreux évènements pour que cette même vérité vous explose en pleine figure et qu’il faut en assumer les conséquences…
Cependant, l’auteure ne rentre pas en profondeur dans le vif du sujet. Je ne peux dire pas non plus qu’elle survole la gravité du sujet puisqu’elle expose bien les faits avec un naturel déconcertant. Je pense que c’est un choix volontaire pour ne pas en faire une lecture trop intense bien qu’elle soit malgré tout saisissante. Des émotions vives qui sont retranscrites avec justesse. Un ton aussi bien palpitant qu’émouvant. Un rythme soutenu où l’on accroche facilement à l’histoire. On se laisse happer par cette effervescence émotionnelle : Fou rire, Exaltation, Stupéfaction, Colère, Doute, Peur et Espoir. Et quand arrive la fin on comprend où l’auteure a voulu en venir…

Que dire des protagonistes ?

Andrea & Tanner. Un duo qui n’est pas parfait, qui a ses propres démons, qui se confronter à quelques heurts, qui va prendre de mauvaises décisions mais qui se complètement parfaitement.
Commençons par Andrea. Je suis tombée des nues en découvrant la véritable Andrea. J’avoue qu’en ayant partiellement fait sa connaissance dans à « Huis-clos », je n’aurai jamais pensé qu’elle serait comme cela. C’est une belle âme qui bien qu’elle veuille venir en aide aux autres, sa personnalité est beaucoup plus complexe de cela. On sent bien son mal être et on n’espère qu’une chose c’est qu’elle puisse trouver la paix intérieur.
Quand à Tanner. C’est le mec parfait. Enfin pas tout à fait. Bien qu’il soit attentionné, patient et très sexy il va malgré tout faire quelques faux pas. Comme par exemple qu’il a jugé bien trop vite Andrea sur sa vie, sa personnalité et son comportement. Et pourtant, bien qu’il ait découvert la vraie Andrea il va se rendre compte qu’il est de plus en plus troublé par elle.

En bref

« À demi-mot » est une lecture qui passe ou qui casse. Beaucoup diront qu’il a manqué plus de profondeur dans les sujets abordés ou que la relation entre les protagonistes a évolué bien trop. Moi qui d’ordinaire suis une grande fan de lecture forte en sensations j’aurai été d’accord avec eux. Mais là pour le coup, je pense que c’est largement suffisant. Car le plus important c’est que non seulement Jennifer L. Armentrout nous met face à une réalité mais elle nous laisse également un beau message qui donne à réflexion…

Une histoire qui donne à réflexion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s