But, I love you – Effie & Ryanne Hollyn

Un terrible duo d’auteurs que j’adore dans la romance MM surtout depuis leurs superbes séries LOVE ME & ROCKBURY ! Lorsque j’ai appris la parution de leur premier standalone, j’ai été curieuse de savoir ce qu’elles allaient me réserver. Pendant mes vacances, j’ai eu l’occasion de le lire. Et bien que cela soit quelque peu différent de ce à quoi je m’attendais, cela reste malgré tout une belle surprise…

« But, I love you » suit l’histoire de Clyde & Priam. Un duo fort déroutant qui m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai bien cru à un moment que j’allais perdre tous mes moyens avec eux. Et encore je pèse mes mots. Il faut dire qu’ils sont à l’image même de la relation « je t’aime moi non plus ».

Avant d’aller plus loin, j’ai un petit aveu à vous faire. D’ordinaire je ne suis pas mais pas du tout une grande amatrice de ce genre de relation. Car j’ai l’impression de tourner en rond et de perdre mon temps. Et pourtant curieusement, Clyde & Priam ont réussi l’exploit de me toucher malgré moi.

Commençons déjà par Clyde. Cette âme blessée m’a le plus émue plus que prévu par sa douleur, ses plaies encore à vif, son mal être et son grand cœur. Certes, il lui arrive de prendre de mauvaise décisions et de pardonner bien trop vite. Mais il m’a prouvé de la meilleure façon qui soit qu’il en valait largement la peine…

Passons maintenant à Priam. Alors lui c’est une toute autre histoire. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à lui au début. Je le trouvais bien trop manipulateur, autoritaire, possessif et excessif. Mais au fil des pages, j’ai découvert une toute autre facette de sa personnalité qui a fort heureusement changé la donne…

Que dire des autres personnages ? Ils sont intéressants et auront leur importance. Si certains vont agréablement vous surprendre. Comme cet extravagant ami sur qui on pourra toujours compter. D’autres par contre vont vous agacer au plus haut point. Comme cette soit disant meilleure amie qui en fait un peu trop et qui est plus que néfaste à mon goût.

En bref… Une lecture qui m’aura littéralement prise au dépourvu. La plume du terrible duo est toujours aussi captivante et percutante. Et cerise sur le gâteau, elles n’ont pas leur pareil pour ébranler leurs lecteurs dans les sens du terme. « But, I love you » est une déroutante romance de seconde chance riche en émotions vives abordant des thèmes sensibles de notre actualité et véhiculant un message fort. Mon seul petit regret ? J’aurai voulu que ces thèmes soient exploités plus en profondeur. Mais fort heureusement cela n’a gâché en rien ma lecture. À découvrir bien évidemment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.