La couleur de l’enfer – Tan Hagmann

Ayant été éblouie par « Be live in me », j’ai été plus que ravie de retrouver ces deux écorchés vifs… Et une fois n’est pas coutumes, je me suis laissée emporter par la prose remarquable, envoûtante et percutante de Tan Hagmann…

S’il y a bien une chose à savoir chez cette auteur hors pair, c’est qu’elle manie les mots comme personne tout en insufflant avec un réalisme désarçonnant des émotions vives. Je suis toujours autant bluffée par cette profondeur des sentiments. Et je ne m’en lasse pas bien au contraire. Cependant, cette suite est très différente de ce à quoi je m’attendais. D’une grande noirceur troublante mais également d’une grande beauté exceptionnelle. En effet, Tan Hagmann nous met face à une vérité dérangeante et bien réelle de nos jours…

Kristian et Andréa assument enfin ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Mais au vue de leur situation actuelle, ils vont devoir tout faire pour que personne ne découvre le pot aux roses. Leur amour est tellement fort et puissant. Voir cet amour inconditionnel qu’ils se portent mutuellement m’a touchée en plein cœur. Que c’est beau de voir de hommes s’aimer ainsi tout en s’en fichant des répercutions que cela pourrait engendrer si leur secret était découvert.

Mais dans un monde horriblement oppressant où les apparences sont trompeuses et où les conventions sont de rigueur, leur petite bulle de bonheur va éclater pour leur plonger dans une obscure descente en enfer. Des moments de dur souffrance et d’autodestruction qui m’ont révoltée au plus haut point, qui m’ont brisé plus d’une fois mon cœur en mille morceaux, qui m’ont choquée sur bien des aspects et qui m’ont fait terriblement peur. Entre les démons du passés qui refont surface, des doutes qui surgissent et un entourage malveillant, notre charismatique mannequin et notre prodigieux musicien vont devoir faire face à bien des obstacles et prendre une décision importante s’ils veulent d’un avenir…

En bref… Une totale réussite pour Tan Hagmann. Une suite déchirante et d’une grande intensité qui est à couper le souffle. « La couleur de l’enfer » est l’une de ces lectures qui va littéralement vous ébranler au plus haut point émotionnellement et qui va vous marquer pendant un bon moment. Kristian et Andréa tiendront désormais une place chère dans mon cœur. Et je n’ai qu’une hâte les retrouver pour leur grand final…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s